Le P'tit Cab Jazz club

Depuis quinze ans le P'tit Caboulot vous propose d'assister à des concerts gratuits. Cette année encore, de nombreux concerts seront organisés pour votre plus grand plaisir.

Nous vous proposerons des concerts le week end, en avant et après saisons. Vous y retrouverez différents registres musicaux, allant du rock à la salsa en passant par le blues, le funk ou la soul.

Pendant la saison, (Juillet -Août) les concerts seront organisés le dimanche (midi et soir) et il s'agira principalement de concerts de jazz. Vous pourrez y retrouver des artistes tels que Tchavollo Schmitt, Camino etc...

Toutes les dates de concerts sont listées en bas de page et sont également consultables  à  l'aide du calendrier figurant ci dessous.

Découvrez ou redécouvrez grâce à notre sélection de vidéos certains des groupes qui sont passés sur la scène du Petit Caboulot les années précédentes . Nous espérons que vous apprécieriez nos concerts et nous souhaitons vous retrouver encore plus nombreux cette année encore.

 

Calendrier Concerts

<< Fév 2019 >>
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3

15 Ans de concerts Gratuits et plus de 500 dates

Les prochains concerts

  • ELECTRIC CAB

    Concert Funk and Rock n’ Roll le 09 Février à partir de 21h30

    ELECTRIC CAB

    09/02/2019

    21 h 30 min - 23 h 59 min

  • SHINRI TEE

    Shinri Tee Scott en concert le 16 Février au P’tit caboulot.

    Née d’un père nigérian et d’une mère hollandaise, est une chanteuse à la voix chaude, grave et puissante. Sa musique est à l’image de sa mixité, riche et généreuse. Auteur et compositrice, Shinri interprète ses propres morceaux dont l’atout majeur est l’association d’une ligne mélodique forte, qui marque, et d’un rythme percutant. Autodidacte de formation, c’est sur la scène underground londonienne qu’elle fait l’apprentissage de la musique. Elle reste toujours fidèle à l’esprit de sa musique qu’elle défend avec autant d’énergie qu’elle chante. Sa diversité culturelle l’a amenée à défricher tous les terrains du folk, du funk, du rap ou du reggae, mais son atout essentiel, est sans doute d’apporter une véritable originalité en même temps qu’une homogénéité à tous ces courants musicaux qui ont façonné la chanson ou le rock actuel.

    Sur scène comme à travers ses enregistrements, elle fascine son public. Grande jeune femme au charisme indéniable, elle s’accompagne la plupart du temps d’une guitare électroacoustique, qu’elle chante seule, ou avec des musiciens.

    http://www.shinri.co.uk/

     

     

    Shinri tee

    16/02/2019

    21 h 30 min - 23 h 59 min

    Shinri tee

  • LK2

    Concert LK2 ElectroJazz Rock à partir de 21h30 Samedi 23 Février.

    Lk2 c’est une formule (saxophone, claviers et batterie/chant), apôtre d’un jazz libre coloré d’énergie rock, élabore une musique cinématique et rêveuse.

    Pour écouter c’est par ici

    https://lk2music.bandcamp.com/releases

    LK2

    23/02/2019

    21 h 30 min

    LK2

  • TCHAVOLO SCHMITT JAZZ SWING MANOUCHE le 21 Avril à partir de 12H

    Retrouvez Tchavolo en concert gratuit  une fois par mois le midi, au P’tit Caboulot.  Retrouvez toute les dates de concerts sur notre page dédiée.

     

    Initié dès l’âge de 6 ans à la guitare par sa mère alors que son père pratiquait le violon, il rejoint sa famille à Strasbourg en 1965. Tchavolo Schmitt développe au fil des années une virtuosité dans le style manouche dont la renommée dépasse rapidement les limites de l’Alsace, sa région d’origine, et le fait devenir un musicien influent parmi ses pairs qu’il retrouve notamment à la Porte de Montreuil ou à la Chope des Puces à Saint-Ouen, lieux mythiques du swing manouche.

    Il devient professionnel en 1979, année durant laquelle, après avoir quitté Paris pour un retour à ses racines alsaciennes, il rejoint le groupe « Hot Club da Sinti » pour s’y associer notamment au violoniste Wedeli Köhler, au guitariste Schmeling Lehmann et au contrebassiste Jani Lehmann. Un unique enregistrement en LP, aujourd’hui collector verra le jour en 1981. Il participe à plusieurs projets comme le film Latcho Drom, de Tony Gatlif en 1992. Il joue également avec son frère Gogo Berbedes et ses cousins Mandino Reinhardt, Sony Reinhardt, Hono Winterstein et Dorado Schmitt. C’est avec ce dernier qu’on le retrouve en 1993 dans le groupe « Gypsy Reunion » avec également Patrick Saussois et Gino Reinhardt.

    En 2000 il sort son premier album sous son nom, avec l’amical soutien et la participation active de Romane à la pompe : il s’agit d’Alors?… Voilà!. Cet album est suivi en 2001 de Miri Familia. Son attaque et son phrasé uniques sont consacrés en 2002 avec Swing, bande originale du film de Tony Gatlif où Tchavolo Schmitt joue lui-même le rôle de Miraldo qu’il a inspiré, un professeur de guitare, personnage haut en couleur à son instar. Le film le fait connaître du grand public.

    En 2004, Angelo Debarre s’associe à lui pour produire un disque-hommage à Django Reinhardt intitulé Mémoires, et en 2005 il sort à nouveau un album personnel intitulé Loutcha. Il enregistre par la suite Seven Gypsy Nights et enfin son Live in Paris, un chef-d’œuvre « incontournable...une chaleur particulière tant les expressions de Tchavolo vont avec son jeu », « ce n’est pas du jazz manouche mais un manouche qui joue du jazz » capturé en concert à l’Alhambra (Paris) le 20 septembre 2008.

    Considéré comme l’un des héritiers de Django Reinhardt, qu’il dit trop vénérer pour en accepter la filiation, il poursuit une carrière familiale et internationale marquée par de nombreuses collaborations. Source wikipédia

    TCHAVOLO SCHMITT

    21/04/2019

    12 h 00 min - 15 h 00 min

    TCHAVOLO SCHMITT

  • TCHAVOLO SCHMITT JAZZ SWING MANOUCHE le 26 Mai à partir de 12H

    Retrouvez Tchavolo en concert gratuit  une fois par mois le midi, au P’tit Caboulot.  Retrouvez toute les dates de concerts sur notre page dédiée.

     

    Initié dès l’âge de 6 ans à la guitare par sa mère alors que son père pratiquait le violon, il rejoint sa famille à Strasbourg en 1965. Tchavolo Schmitt développe au fil des années une virtuosité dans le style manouche dont la renommée dépasse rapidement les limites de l’Alsace, sa région d’origine, et le fait devenir un musicien influent parmi ses pairs qu’il retrouve notamment à la Porte de Montreuil ou à la Chope des Puces à Saint-Ouen, lieux mythiques du swing manouche.

    Il devient professionnel en 1979, année durant laquelle, après avoir quitté Paris pour un retour à ses racines alsaciennes, il rejoint le groupe « Hot Club da Sinti » pour s’y associer notamment au violoniste Wedeli Köhler, au guitariste Schmeling Lehmann et au contrebassiste Jani Lehmann. Un unique enregistrement en LP, aujourd’hui collector verra le jour en 1981. Il participe à plusieurs projets comme le film Latcho Drom, de Tony Gatlif en 1992. Il joue également avec son frère Gogo Berbedes et ses cousins Mandino Reinhardt, Sony Reinhardt, Hono Winterstein et Dorado Schmitt. C’est avec ce dernier qu’on le retrouve en 1993 dans le groupe « Gypsy Reunion » avec également Patrick Saussois et Gino Reinhardt.

    En 2000 il sort son premier album sous son nom, avec l’amical soutien et la participation active de Romane à la pompe : il s’agit d’Alors?… Voilà!. Cet album est suivi en 2001 de Miri Familia. Son attaque et son phrasé uniques sont consacrés en 2002 avec Swing, bande originale du film de Tony Gatlif où Tchavolo Schmitt joue lui-même le rôle de Miraldo qu’il a inspiré, un professeur de guitare, personnage haut en couleur à son instar. Le film le fait connaître du grand public.

    En 2004, Angelo Debarre s’associe à lui pour produire un disque-hommage à Django Reinhardt intitulé Mémoires, et en 2005 il sort à nouveau un album personnel intitulé Loutcha. Il enregistre par la suite Seven Gypsy Nights et enfin son Live in Paris, un chef-d’œuvre « incontournable...une chaleur particulière tant les expressions de Tchavolo vont avec son jeu », « ce n’est pas du jazz manouche mais un manouche qui joue du jazz » capturé en concert à l’Alhambra (Paris) le 20 septembre 2008.

    Considéré comme l’un des héritiers de Django Reinhardt, qu’il dit trop vénérer pour en accepter la filiation, il poursuit une carrière familiale et internationale marquée par de nombreuses collaborations. Source wikipédia

    TCHAVOLO SCHMITT

    26/05/2019

    12 h 00 min - 15 h 00 min

    TCHAVOLO SCHMITT

  • TCHAVOLO SCHMITT JAZZ SWING MANOUCHE le 23 Juin à partir de 12H

    Retrouvez Tchavolo en concert gratuit  une fois par mois le midi, au P’tit Caboulot.  Retrouvez toute les dates de concerts sur notre page dédiée.

     

    Initié dès l’âge de 6 ans à la guitare par sa mère alors que son père pratiquait le violon, il rejoint sa famille à Strasbourg en 1965. Tchavolo Schmitt développe au fil des années une virtuosité dans le style manouche dont la renommée dépasse rapidement les limites de l’Alsace, sa région d’origine, et le fait devenir un musicien influent parmi ses pairs qu’il retrouve notamment à la Porte de Montreuil ou à la Chope des Puces à Saint-Ouen, lieux mythiques du swing manouche.

    Il devient professionnel en 1979, année durant laquelle, après avoir quitté Paris pour un retour à ses racines alsaciennes, il rejoint le groupe « Hot Club da Sinti » pour s’y associer notamment au violoniste Wedeli Köhler, au guitariste Schmeling Lehmann et au contrebassiste Jani Lehmann. Un unique enregistrement en LP, aujourd’hui collector verra le jour en 1981. Il participe à plusieurs projets comme le film Latcho Drom, de Tony Gatlif en 1992. Il joue également avec son frère Gogo Berbedes et ses cousins Mandino Reinhardt, Sony Reinhardt, Hono Winterstein et Dorado Schmitt. C’est avec ce dernier qu’on le retrouve en 1993 dans le groupe « Gypsy Reunion » avec également Patrick Saussois et Gino Reinhardt.

    En 2000 il sort son premier album sous son nom, avec l’amical soutien et la participation active de Romane à la pompe : il s’agit d’Alors?… Voilà!. Cet album est suivi en 2001 de Miri Familia. Son attaque et son phrasé uniques sont consacrés en 2002 avec Swing, bande originale du film de Tony Gatlif où Tchavolo Schmitt joue lui-même le rôle de Miraldo qu’il a inspiré, un professeur de guitare, personnage haut en couleur à son instar. Le film le fait connaître du grand public.

    En 2004, Angelo Debarre s’associe à lui pour produire un disque-hommage à Django Reinhardt intitulé Mémoires, et en 2005 il sort à nouveau un album personnel intitulé Loutcha. Il enregistre par la suite Seven Gypsy Nights et enfin son Live in Paris, un chef-d’œuvre « incontournable...une chaleur particulière tant les expressions de Tchavolo vont avec son jeu », « ce n’est pas du jazz manouche mais un manouche qui joue du jazz » capturé en concert à l’Alhambra (Paris) le 20 septembre 2008.

    Considéré comme l’un des héritiers de Django Reinhardt, qu’il dit trop vénérer pour en accepter la filiation, il poursuit une carrière familiale et internationale marquée par de nombreuses collaborations. Source wikipédia

    TCHAVOLO SCHMITT

    23/06/2019

    12 h 00 min - 15 h 00 min

    TCHAVOLO SCHMITT

  • TCHAVOLO SCHMITT JAZZ SWING MANOUCHE le 14 Juillet à partir de 12H

    Retrouvez Tchavolo en concert gratuit  une fois par mois le midi, au P’tit Caboulot.  Retrouvez toute les dates de concerts sur notre page dédiée.

     

    Initié dès l’âge de 6 ans à la guitare par sa mère alors que son père pratiquait le violon, il rejoint sa famille à Strasbourg en 1965. Tchavolo Schmitt développe au fil des années une virtuosité dans le style manouche dont la renommée dépasse rapidement les limites de l’Alsace, sa région d’origine, et le fait devenir un musicien influent parmi ses pairs qu’il retrouve notamment à la Porte de Montreuil ou à la Chope des Puces à Saint-Ouen, lieux mythiques du swing manouche.

    Il devient professionnel en 1979, année durant laquelle, après avoir quitté Paris pour un retour à ses racines alsaciennes, il rejoint le groupe « Hot Club da Sinti » pour s’y associer notamment au violoniste Wedeli Köhler, au guitariste Schmeling Lehmann et au contrebassiste Jani Lehmann. Un unique enregistrement en LP, aujourd’hui collector verra le jour en 1981. Il participe à plusieurs projets comme le film Latcho Drom, de Tony Gatlif en 1992. Il joue également avec son frère Gogo Berbedes et ses cousins Mandino Reinhardt, Sony Reinhardt, Hono Winterstein et Dorado Schmitt. C’est avec ce dernier qu’on le retrouve en 1993 dans le groupe « Gypsy Reunion » avec également Patrick Saussois et Gino Reinhardt.

    En 2000 il sort son premier album sous son nom, avec l’amical soutien et la participation active de Romane à la pompe : il s’agit d’Alors?… Voilà!. Cet album est suivi en 2001 de Miri Familia. Son attaque et son phrasé uniques sont consacrés en 2002 avec Swing, bande originale du film de Tony Gatlif où Tchavolo Schmitt joue lui-même le rôle de Miraldo qu’il a inspiré, un professeur de guitare, personnage haut en couleur à son instar. Le film le fait connaître du grand public.

    En 2004, Angelo Debarre s’associe à lui pour produire un disque-hommage à Django Reinhardt intitulé Mémoires, et en 2005 il sort à nouveau un album personnel intitulé Loutcha. Il enregistre par la suite Seven Gypsy Nights et enfin son Live in Paris, un chef-d’œuvre « incontournable...une chaleur particulière tant les expressions de Tchavolo vont avec son jeu », « ce n’est pas du jazz manouche mais un manouche qui joue du jazz » capturé en concert à l’Alhambra (Paris) le 20 septembre 2008.

    Considéré comme l’un des héritiers de Django Reinhardt, qu’il dit trop vénérer pour en accepter la filiation, il poursuit une carrière familiale et internationale marquée par de nombreuses collaborations. Source wikipédia

    TCHAVOLO SCHMITT

    14/07/2019

    12 h 00 min - 15 h 00 min

    TCHAVOLO SCHMITT

VOUS ÊTES MUSICIENS, CONTACTEZ NOUS DIRECTEMENT PAR E-MAIL OU PAR TÉLÉPHONE

Le P'tit Caboulot Rue de Kerdandec, Mesquer Quimiac
0667774315

Vous souhaitez en savoir plus

Merci de bien vouloir utiliser le formulaire ci dessous pour nous contacter directement.

Nom

e-mail

Sujet

Votre message

Téléphone